top of page
Plantes d'herbes

Hyperméabilité intestinale : la cause des maladies auto-immunes ?

L'hyperméabilité intestinale, également appelée "Leaky gut syndrome" chez les Anglo-Saxons ("syndrome de l'intestin qui fuit") est l'augmentation de la porosité de la paroi intestinale. En devenant perméable, celle-ci agit telle une passoire en laissant les substances toxiques pénétrer dans l'organisme. Et cela peut engendrer de graves conséquences sur la santé.


L'intestin grêle est la partie de l'appareil digestif située entre l'estomac et le côlon. Il joue plusieurs rôles :

- continuer la digestion

- absorber les nutriments et l'eau

- constituer une barrière protectrice pour assurer l'immunité


LE FONCTIONNEMENT DE L'HYPERMÉABILITÉ INTESTINALE

La muqueuse intestinale est la couche la plus interne de l'intestin grêle. Elle est constituée d'un revêtement appelé "épithélium", composé de cellules intestinales nommées "entérocytes". Ces cellules intestinales (ou entérocytes) sont collées entre elles par des structures appelées "jonctions serrées". Celles-ci assurent l'étanchéité de la paroi intestinale et constituent une barrière de protection afin d'empêcher les molécules nocives de passer dans l'organisme.


Lorsque les jonctions serrées sont altérées (et donc relâchées), la muqueuse ne peut plus assurer correctement son rôle de filtre protecteur. En étant fragilisée, elle laisse donc le passage des substances indésirables dans le sang et dans la lymphe. C'est ce qu'on appelle l'hyperméabilité intestinale.


La problématique : ces substances nocives (telles que les fragments alimentaires, germes, virus, bactéries, métaux lourds, perturbateurs endocriniens, etc) ne sont pas censées passer la barrière intestinale et peuvent donc atteindre les organes (et possiblement altérer leurs fonctionnements), mais aussi affecter les muscles et les articulations. Cela entraîne une réaction immunitaire qui est à l'origine de nombreuses pathologies.


INFO : La muqueuse intestinale est renouvelée constamment (les entérocytes ayant une durée de vie de 2 à 6 jours)

LA CAUSE PRINCIPALE EST LA DYSBIOSE INTESTINALE

Il est important de comprendre que l'hyperméabilité intestinale est le résultat d'un processus inflammatoire dû à la présence d'une dysbiose intestinale (altération de la flore intestinale). Effectivement, toute dysbiose génère de l'inflammation. Cette inflammation entraîne la production de la zonuline, une protéine fabriquée par la muqueuse intestinale, qui est responsable de la régulation de la perméabilité intestinale. La libération de la zonuline provoque une désorganisation des jonctions serrées. Ce qui amène à une porosité de l'intestin.


Les sources du déséquilibre de la flore intestinale proviennent de différents facteurs :

  • Alimentation industrielle et ultra-transformée (blés modernes, produits laitiers, excès de sucre, additifs alimentaires)

  • Carences nutritionnelles (vitamine A, vitamine D, zinc)

  • Stress

  • Sport intensif

  • Consommation excessive d'alcool

  • Médicaments, antibiotiques

  • Substances toxiques (tabac, pesticides, pollution, BPA, glyphosate)

  • Constipation chronique

  • Et il en existe bien d'autres !

Ainsi, plusieurs facteurs peuvent intervenir dans l'altération de la muqueuse intestinale. Et la bonne nouvelle, c'est qu'en prenant soin de son microbiote et de sa barrière intestinale, il est possible d'inverser le processus inflammatoire causant l'hyperméabilité intestinale.



LES CONSÉQUENCES D'UNE HYPERMÉABILITÉ INTESTINALE

La conséquence directe de l'hyperméabilité intestinale est le passage de molécules nocives dans le sang. L'organisme est alors mis en situation d'inflammation chronique, ce qui enclenche une réaction du système immunitaire.

Sur le long-terme, cela a pour conséquence l'installation de la maladie. Celle-ci se manifestera selon le terrain génétique de chacun. Les pathologies les plus connues étant les maladies auto-immunes, les maladies inflammatoires, les maladies chroniques et les maladies allergiques.


Voici quelques pathologies en lien avec l'hyperméabilité intestinale :

  • Troubles digestifs (diarrhée, constipation, gaz, ballonnements, selles molles)

  • Côlon irritable, maladie cœliaque

  • Maladies inflammatoires et chroniques de l'intestin (MICI) (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique)

  • Maladies auto-immunes (thyroïdite d'Hashimoto, maladie de Basedow, polyarthrite rhumatoïde, diabète de type I, psoriasis, etc)

  • Maladies neuro-dégénératives (maladie d'Alzheimer, maladie de Parkinson)

  • Allergies, intolérances alimentaires, carences nutritionnelles (fer, vitamine B12)

  • Dérèglements hormonaux

  • Fibromyalgie

  • Fatigue, dépression, anxiété

  • Douleurs articulaires, arthrose, arthrite

  • Problèmes cutanés (acné, eczéma, urticaire)

  • Asthme

  • Migraines

  • Prise de poids

  • Inflammations

Au final, l'hyperméabilité intestinale est à l'origine de nombreux déséquilibres. Et heureusement, il existe des solutions naturelles pour travailler sur la santé intestinale afin de réparer cette barrière protectrice, responsable de préserver l'immunité.


UNE PARENTHÈSE SUR LES MALADIES AUTO-IMMUNES

L'hyperméabilité intestinale est le lien commun des maladies auto-immunes. Que ce soit la maladie d'Hashimoto, la maladie de Basedow, la maladie de Crohn, la polyarthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante, la sclérose en plaque, et bien d'autres pathologies auto-immunes !

Pour les maladies auto-immunes, le passage sanguin des endotoxines (composants des parois des bactéries Gram négatif) et/ou les éléments perturbant la zonuline (gluten, caséine, lectine, saponine, carence en vitamine D, anti-inflammatoires non stéroïdens) favorisent l'inflammation.

Lorsque ces substances traversent la barrière, le système immunitaire sécrète des anticorps qui participent à des dysfonctionnements immunitaires et in fine, à l'apparition de maladies auto-immunes.


Il est fondamental de soutenir les intestins, car ils jouent un rôle majeur dans la défense immunitaire. Pour rappel, le microbiote intestinal représente 70 à 80% de notre immunité.
 

LES SOLUTIONS NATURELLES POUR L'INTESTIN PERMÉABLE


Dans le cadre d'un accompagnement en santé naturelle, il est important de comprendre que la clé repose sur la recherche de la cause et sur l'individualisation, alors les conseils proposés ci-dessous sont uniquement à but informatif. Il est préférable de se faire accompagner par un(e) praticien(ne) naturopathe afin d'éviter d'éventuelles carences alimentaires.


En cas d'hyperméabilité intestinale, le but est de :

  • Réduire l'inflammation & le stress oxydatif

  • Réensemencer la flore intestinale

  • Réparer la muqueuse intestinale


Privilégier une alimentation anti-inflammatoire et éviter les aliments perturbant la zonuline

  • Éviter les aliments à base de gluten, car ils contiennent de la gliadine (une protéine activant la production de zonuline)

  • Éviter les produits laitiers (contenant de la caséine)

  • Supprimer les produits ultra-transformés (bourrés d'additifs alimentaires) et l'alcool

  • Réduire les pommes de terre, tomates, poivrons, aubergines (à cause de la saponine)

  • Diminuer les haricots rouges, soja, lentilles contenant des lectines (car elles sont irritantes et réduisent l'absorption de certains nutriments)

  • Cuisiner avec moins de piment (car la capsaïcine contenue contribue à la perméabilité intestinale)

  • Consommer des aliments lacto-fermentés (kimchi, choucroute, kombucha)

  • Boire des bouillons d'os pour le collagène

  • Rajouter du curcuma à ses plats ou en tisanes


Soutenir les intestins & détoxifier le foie

  • Pratiquer une activité physique douce pour stimuler les émonctoires et aider à l'évacuation des déchets (éviter la course à pied)

  • Inclure le jeûne intermittent ou la monodiète à sa routine

  • Faire une cure de prébiotiques et de probiotiques

  • Penser à la vitamine D, au zinc & aux oméga-3

  • Diminuer la porosité intestinale grâce à la L-glutamine

  • Rajouter de la chlorophylle à son eau de boisson

  • Soutenir la flore intestinale et l'auto-immunité grâce aux bourgeons de Noyer

  • S'intéresser à la cure de surnageant d'argile verte du Dr. Charrié

  • S'orienter vers le champignon médicinal Hericium erinaceus (Crinière de lion)


Apprendre à mieux gérer son stress & équilibrer son système nerveux

  • Commencer sa journée par une méditation

  • Mettre en place des exercices de respiration comme la cohérence cardiaque

  • Intégrer le yoga à sa pratique sportive

  • Faire de la réflexologie plantaire

  • Pratiquer la sophrologie ou l'EFT


Et encore d'autres solutions naturelles peuvent aider dans le cas d'une hyperméabilité intestinale !


Il est essentiel de garder à l'esprit que ces conseils sont à but informatif afin d'aider les personnes souffrant de maladies auto-immunes, chroniques et inflammatoires à trouver des solutions naturelles pour améliorer leur hygiène de vie. Si vous souffrez d'une pathologie quelconque, la première personne à contacter est votre médecin. La naturopathie est une technique complémentaire à la médecine allopathique (en aucun cas, elle ne la remplace).


Sources & lectures pour les curieux :

- Tout ce que vous devez savoir sur les maladies auto-immunes, Dr. Laurent Chevallier

- L'alimentation ou la troisième médecine, Dr. Jean Seignalet

- Leaky Gut and Autoimmunity: An Intricate Balance in Individuals Health and the Diseased State, Bilal Ahmad Paray, Mohammed Fahad Albeshr, Arif Tasleem Jan, Irfan A. Rather

- Gut Microbiota, Leaky Gut, and Autoimmune Diseases, Anna Christovich, Xin M. Luo


Comentarios


bottom of page